Mardi 16 Juin 2015

Organisation territoriale

Les Maires disent "NON" à la mort des communes!

Sous prétexte de faire des économies, le Parlement débat en ce moment d’une nouvelle organisation des collectivités territoriales (la loi NOTRe). Le texte met en lumière l’intention cachée du  gouvernement de supprimer les communes qui subsisteraient uniquement comme quartiers de l’intercommunalité qui les aura absorbées. La réforme prévoit donc d’anéantir le niveau de proximité préféré des Français : la commune. Elle vise à concentrer pouvoirs et moyens bien loin des citoyens.
Concrètement, si ce texte est voté :
- Le maire et le conseil municipal n’auront plus aucune prise sur les décisions concernant la commune et sa population. Les ressources municipales seront asséchées et les choix transférés ailleurs, sans l’accord des élus qui sont pourtant les  représentants du peuple.
- Le développement de la commune sera décidé loin d’elle, sans visibilité de la réalité locale quant au logement, à la construction ou encore à la présence de services.
- Vu de Paris, seul le nombre d’habitants est un critère de décision pour définir les politiques publiques. Quid de la spécificité de nos espaces, des forêts, de l’eau… ?

La commune, c’est l’échelon le plus proche des citoyens. Vous connaissez votre maire et l’équipe municipale. Vous avez la possibilité de les rencontrer quotidiennement de leur poser des questions, de partager vos idées… L’élu local est joignable facilement. Supprimer la commune, c’est détruire les bases de la démocratie française.

Rejoignez les élus du département jeudi 25 juin 2015, à 12h, à Nice, devant le monument du centenaire, sur la promenade des anglais, à proximité du théâtre de verdure, pour la grande manifestation nationale de défense de la démocratie de proximité.

Agenda

< Octobre >
Aucun évènement